Le crépuscule de la Banque Nationale suisse

Le crépuscule de la Banque Nationale suisse

CHF 21

Une banque centrale peut-elle mettre en gage l’épargne de tout un pays pour financer sa politique monétaire ? On découvre dans ces pages comment la BNS a massivement mis à contribution le système bancaire suisse – ainsi que diverses institutions de prévoyance ! – pour financer sa très coûteuse politique d’affaiblissement du franc. S’appuyant sur la confiance traditionnelle du peuple suisse dans sa banque centrale, cette institution mal contrôlée n’aura pas hésité à s’empêtrer dans une alliance contre-nature avec la finance spéculative européenne. Elle aura ainsi elle-même créé les conditions d’un ébranlement économique majeur pour le pays dont elle était censée servir les intérêts. Ces errements inouïs ne sauraient toutefois être exclusivement imputés à la Banque nationale. Car la classe politique suisse, après avoir cautionné le bradage de la moitié de ses stocks d’or au tournant des années 2000, allait bientôt lui offrir la couverture légale nécessaire à la conduite d’une « politique non conventionnelle » explosive. Cet ouvrage bref et clair a le mérite d’aborder frontalement et sans détours un grand scandale de l’administration helvétique que les médias n’évoquent qu’avec des pincettes. Précis et choquant.

Catégorie :

Description

Editeur : Xenia

Collection : Le chaînon manquant

Parution : novembre 2017

Format : 20,9 y 15 x 1,1 cm

EAN 13 : 9782888922124

Prix : CHF 22,00 / Euros 19,00

Infos sur l'auteur

Vincent Held a étudié l’économie politique et la finance aux Universités de Lausanne, St-Gall et Bocconi. Diplômé du Master of Science in Finance de HEC Lausanne en 2007, il travaille depuis 2008 dans le domaine des Ressources Humaines. ll est aussi cofondateur du site HR4free.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le crépuscule de la Banque Nationale suisse”

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.